Lancée il y a 40 ans par l’ONU, cette journée a pour but de mettre en relief les avancées dans le domaine du droit des femmes pour contribuer à supprimer les inégalités hommes-femmes.

L’étude Kantar pour la Fondation des femmes montre que  80% des Françaises estiment en 2019 que l’égalité hommes-femmes n’a pas connu d’amélioration par rapport à l’année précédente. Pour les hommes comme pour les femmes interrogés, l’enjeu prioritaire en 2019 en matière d’égalité femmes-hommes est la lutte contre les violences conjugales, la lutte contre les violences sexuelles et l’égalité salariale. Actrice de terrain depuis bientôt 25 ans et engagée dans cet enjeu majeur, La Table de Cana Paris Gennevilliers est plus particulièrement présente à 3 niveaux :

Les femmes dans l’entreprise !

A La Table de Cana Paris Gennevilliers, 70% de notre équipe totale est composée de femmes. Mais une de nos trois entreprises d’insertion, Cockt’Elles, s’est spécialisée à 100% sur ce public depuis 2002. Nous y accueillons et formons des femmes parfois fragilisées par différents types de violences. Afin de les mettre en confiance et leur permettre d’évoluer sereinement dans notre structure, elles sont accompagnées par la Cheffe Touria, dans un laboratoire qui leur est entièrement dédié : Cockt’Elles. Ici, les hommes ne font que traverser ! Il suffit de passer à côté du laboratoire  pour entendre les éclats de rire et deviner une ambiance toujours sympathique, où les salariées se sentent libre de raconter une anecdote ou de s’échanger fièrement les dernières photos de leurs enfants. Parfois l’on assiste à des moments forts en émotion, comme lorsque Evelyn, en décembre dernier, a demandé de préparer son buffet de mariage avec ses collègues au labo Cockt’Elles. Pour elle, il était impensable de le faire ailleurs et toutes les femmes se sont solidarisées et se sont appliquées pour lui faire plaisir, sous le regard bienveillant et les précieux conseils de Touria… Lorsqu’on leur demande de nous décrire leur sentiment, après quelque temps passé chez nous, c’est souvent le mot « fierté » qui est employé.

Mais La Table de Cana ne se contente pas de mettre en pratique ces valeurs dans l’entreprise, elle les porte également dans le champs très peu féminin de la grande gastronomie avec un projet inclusif et plein de sens, Des Etoiles et des Femmes.

Des Etoiles et de Femmes, plus d’égalité dans les cuisines étoilées !

Porté par la Table de Cana et sur une idée originale d’Alain Ducasse, le projet Des Etoiles et des Femmes (DEEDF) a officiellement été lancé en IDF l’année dernière, afin de permettre à des femmes éloignées de l’emploi de suivre une formation intensive de 9 mois auprès de grands chefs de la gastronomie, tout en passant leur CAP, double sésame dans ce métier ! Il n’y a aucun critère de diplôme, aucune limite d’âge. Le seul pré requis est la motivation.

Avec la 1ere promotion commencée depuis octobre 2018, 12 bénéficiaires ont été  acceptées dans les plus prestigieux restaurants parisiens : au Shangri-La Hôtel, au Plaza Athénée, au Meurice, à l’hôtel Pullman tour Eiffel … et même dans les cuisines de l’Elysée auprès de Guillaume Gomez.

Ce programme de retour à l’emploi répond à un constat alarmant : Dans les quartiers sensibles, le chômage des femmes est particulièrement important. Pour la Table de Cana, c’est un pas consequent vers l’égalité homme-femme, surtout dans le domaine très masculin de la restauration où ces dernières sont encore fortement sous représentées.

 « Pour la première fois de ma vie, je sais que je suis sur la bonne voie », assure Sandra, 29 ans, bénéficiaire du programme. « J’élève seule mon fils de cinq ans et je veux qu’il soit fier de sa maman », ajoute la jeune femme.

La socio-esthétique, un outil pour améliorer l’estime de soi

Choisie comme simple traiteur de l’operation, La Table de Cana Paris Gennevilliers est présente sur l’événement organisé par LVMH et le Secours Populaire : une série de journées entièrement dédiées aux femmes en situation de précarité. Ce mercredi 27 février, à Saint Denis, 40 femmes ont bénéficié d’une séance avec des « make-up artists » pour valoriser leur image, suivie d’une séance photo. Un livre rassemblera une sélection de ces portraits. L’intégralité des bénéfices sera reversée au Secours populaire et contribuera à sensibiliser à la cause des femmes, premières victimes de la précarité. La Table de Cana Paris Gennevilliers salue cette initiative de contribuer à reconstruire la confiance en soi par la mise en valeur des visages et des corps.

Des actions de socio-esthétique sont également incluses dans le programme Des Etoiles et des Femmes, pour permettre aux candidates d’appréhender les codes de l’entreprise et de se préparer aux entretiens de sélection. Par exemple dans le cadre du l’Oréal Citizen Day, en juin 2018,  juste avant de rejoindre les brigades des plus grands chefs.  Choisir sa tenue pour un entretien, apprendre à prendre soin de sa peau, se concentrer sur ses atouts pour reprendre confiance… Tout cela contribue à améliorer l’image de soi et donc à se préparer à intégrer le milieu professionnel.Il est primordial de travailler sur l’image de soi sur des projets d’insertion, notamment via la socio-esthétique. L’impact sur la confiance en soi est indéniable.

Pin It on Pinterest

Share This